Les secrets de famille : Comment trouver sa place ?

Mis à jour : mai 12




Nous avons tous entendu des secrets de famille, ce sont des drames, des situations comme l’adultère, des avortements, des trahisons et des meurtres qui ont été cachés, enfouis à l’ombre espérant que cela ne soit jamais découvert. Pourtant, même si les personnes sont décédées ces secrets restent vivants dans la lignée familiale. La descendance hérite de ces secrets et elle peut se retrouver bloquée, sentir un mal-être et/ou perdu. Car ce qui n’a pas été mis en mots perdure jusqu’à être reconnu. La plupart du temps, nous pensons bien faire en cachant un drame à nos enfants, cela part d’un bon sentiment de les protéger. Pourtant, c’est ce silence qui va engendrer un malaise. Car l’énergie ne peut pas être camouflée, enterrée, cachée seulement transformée. Je vais vous parler plus particulièrement dans cet article de la conséquence des avortements, des fausses couches, des enfants qui n’ont pas pu naitre et comment trouver sa place.


Où est ma place ?

Les parents ne pensent pas à l’importance de dire à leurs enfants qu’avant eux, il y a eu un avortement ou une fausse couche. Ils ne souhaitent pas ouvrir leurs blessures et préfèrent continuer à vivre en protégeant leur famille. Pourtant, ce secret a des répercussions importantes sur la vie de ces enfants. Ils se sentiront pas à leur place, ne sachant pas ce qu’ils veulent réellement, un mal-être, une souffrance d’avoir l’impression de ne pas exister ou de ne pas avoir droit à exister. Ils ressentiront des difficultés à s’affirmer, à avoir confiance en eux, à trouver leurs voies, des doutes et des hésitations jalonneront leur vie. Certains iront jusqu’à la dépression, la perte du gout de vivre, se sentant complètement perdu. Comme ils ne connaissent pas la source de leur mal-être, ils n’arriveront pas à se libérer et surtout ils se jugeront sévèrement se sentant inaptes, dysfonctionnels, différents. Nous avons tous besoin de connaitre notre histoire personnelle et familiale pour nous construire.


Pourquoi ?

Nous occupons tous une place dans notre lignée familiale, énergétiquement nous incarnons un rang dans notre arbre généalogique. Chaque personne ascendante, descendante ou dans la fratrie doit occuper sa juste place afin de la retrouver dans sa vie extérieure et intérieure. Lorsque nous ne savons pas que des enfants ont existé avant notre naissance, nous occupons leurs places, leurs rangs. Energétiquement, nous n’existons pas. Imaginez la répercussion, même si c’est inconscient, nous sentons que nous ne sommes pas à notre place et nous peinons à en découvrir la raison. Par exemple, une femme a dû avorter lorsqu’elle était adolescente, puis elle a fait quelques années plus tard une fausse couche. Deux ans plus tard, elle accouche d’une petite fille et trois ans après un petit garçon. Cette fille qu’elle considère comme l’ainée est en fait, la troisième de ses enfants et son garçon le quatrième. Afin que ses enfants vivent leur vie à leurs justes places, elle doit leur en parler, afin que chacun retrouve son rang dans sa fratrie. Chaque enfant doit être reconnu et placé, qu’il soit né ou non.


Comment rétablir la place de chacun ?

La première étape est d’en parler, l’idéal est d’attendre un âge où votre enfant peut comprendre la notion de mort. Utiliser des mots simples pour un échange constructif. Les mères gardent souvent une culpabilité, il est important qu’elles se pardonnent afin de ne pas remettre cette culpabilité à leurs enfants. Puis, si votre enfant est jeune dessinez votre arbre généalogique, vous pouvez commencer par vos grands parents si vous ne connaissez pas bien votre ascendance. Créez une case pour chaque enfant qui n’a pas pu naitre dans le rang et l’ordre qu’ils ont dans la fratrie avec vos enfants qui sont nés (si vous pouvez choisir des prénoms c’est encore mieux). Si c’est votre cas, vous avez découvert qu’un ou plusieurs enfants n’ont pas pu naitre avant vous. Vous pouvez aussi faire cet arbre généalogique, afin que vous retrouviez votre place ainsi que vos frères et soeurs. Vous pouvez l’utiliser aussi pour un jumeau ou une jumelle perdue. Ce travail va travailler sur toute la famille. Je me suis rendu compte, que ma fille ainée avait tous les comportements d’un enfant qui n’est pas à sa juste place dans la lignée généalogique. Pourtant, je n’ai pas eu de fausse couche ou d’avortement. Mais, ma mère si, un avortement avant ma naissance. Lorsque j’ai rétabli ma place dans l’arbre généalogique elle a rétabli la sienne. Cela nous montre qu’il existe une correspondance entre nos enfants et nous en tant qu’enfant dans notre fratrie. Ce qui n’a pas été reconnu, libéré se répète sous forme d’énergie ancestrale jusqu’à sa transformation. Faites cet exercice avec bienveillance pour vous et votre famille. Vous pouvez allumer une bougie pour ces âmes. Gardez ce dessin plus d’un mois, l’énergie ancestrale va rétablir la place de chacun et chacune. Si vous sentez que vous avez besoin de plus d’aides ou d’un accompagnement, vous pouvez faire appel à un thérapeute qui travaille sur la psychogénéalogie ou faire une constellation familiale. Jessie BIRRA -

Source : https://www.spirivie.com/blog/secret-de-famille-la-difficulte-de-prendre-sa-place.htmlez ici

#Connaissancedesoi #Bienêtre #Pratique

0 vue

Adresse et contact :

13 rue des Blés

17120 Cozes, France

06 89 51 19 59

clespirituelles@gmail.com

© 2020 par Clés Spirituelles.

 

  • Facebook - White Circle
  • Google+ - White Circle
  • YouTube - White Circle