Lorsque la vulnérabilité devient une voie de réalisation